• Fleur de Cristal

    Il était une fois, dans un lointain royaume. Une enfant géant et une toute petite fourmis qui se cachais au fin fond des bois. Ils souhaitent se faire oublier du monde, eux si différent. La petite fourmis était un peu peureuse mais travailleuse et volontaire tandis que le petit géant rêve de monde rose, empoté de nature et maladroit dans ses manières d’agierent. Tout deux s’entendaient à merveille, la petite fourmis prenait bien soin du bébé qui, de son coté rester tout les jours assis à rêvasser et à comté ses malheurs à sa minuscule amis. Leurs joies étaient sincère, leurs vie s'écouler calmement comme une feuille emporter par le courant d'un petit ruisseau. Pourtant, le bébé géant fini par grandir et a prendre beaucoup trop de place. Il saccageait tout, se plainé et attendait que la petit fourmis le réconforte. Ah... Qu'est-ce qu'il l'aimait cette petite, elle n'était pas grande, ni très imposante, mais elle avait cœur si grand …

    Chaque fois que le petit déprimé trop, elle le réconfort du mieux qu'elle pouvait, quand l'enfant fessaient des bêtises, elle lui criait dessus comme une mère aimante. L'enfant infatigable donner chaque jours plus de travailler à cette pauvre petite. Et intérieurement, son âme et son cœur commençait à fissuré. Mais elle resterait auprès de cette enfant, elle l'avait juré. Malgré sa douleur, elle ne pouvait l’abandonner.

    Malheureusement un jour, l'enfant rentra dans une si grande joies qu'il fut incapable de le faire retrouver la raison. Se tenant à ses cotés comme toujours la petite fourmis essaya de l'arrêté. Criant si fort que sa voies s'en brisa en milles éclats. Emporté dans son élan l'enfant l'écrasa sous son grand pieds dans un silence morbide. Sans qu'elle ne puisse criait, la petite fourmis était a l'agonie sous le joue de son bourreau. Son âme et son cœur entièrement briser. Elle se mis à jurée disant qu'elle aurait mieux fait de le laisser se blesser.

    Ne regrettant pourtant rien, la petit fourmis rendis son dernier soupire dans la solitude de la neige.

    Oublier par l'enfant qu'elle chérissait, perdu dans le néant de se froid glacé, elle pouvait oublier...

    Fleur de printemps fanera en hiver, telle était son tragique destin écrit dans les lignes du temps.

    Yeux d'ivoire, remplis de larmes d'impuissance, c'est dans cette enfer de rire qu'elle perdu la vie,

    Comment elle pouvait porter sur ses petites épaules frêle l'admiration et la vie de se petit géant.

    Quand l'enfant repris son sanglant calme. Il remarqua qu'il était seul dans leurs grande cachette. Son amis la fourmis ayant disparus dans les dunes de poussière. Hurlant criant qu'elle revienne, il n’eut aucune réponse, qu'un vide effrayant. Sous ses cris d’agonie, personne ni répondit. De grosse larme coula de ses bonnes joues, chutant sur le corps de son amis. Elle ne souriait plus, ses pattes était plié les unes contres les autres. Son corps écraser avait réduit en cendre tout ce qui avait à l'intérieur. La ramassant précieusement, il ne pouvait plus qu'admirait ainsi réduite l'effroyable horreur de son égoïsme. Quoi que fut ses prière, jamais la sourit pris vie et jamais il ne fut gracier par le ciel. Maudit par son égoïsme, Par son orgueil sans limite et son plaisir du luxe que lui apporter la petite fourmis. Son énorme paresse, ainsi que sa gloutonnerie dans avoir toujours plus l’entraînant inlassablement vers la jalousie. Maudissant tout les être heureux, ses larmes de désarrois se transformèrent en colère. Elles donnèrent vie à une immense flèche empoisonné tuant tout ce qui rentré en contacte avec elle. Un monstre qui n'as jamais compris ce que pouvait ressentie son amis.

    Perdu dans cette folie qui rongeait son âme, ses hurlement se transformèrent en mortel blessure.

    Attristé par cette mort à en devenir fou, il se maudissait plus que quiconque, le jour perdit son soleil

    Rendant le monde encore plus laid, la lune s'enfuit dans la pâleur de la nuit. Semant la discorde.

    D'un monde effrayant, le ciel embrasser la ligne d'horizon, enfermant le ciel dans un cercle infinie.

    On ne pouvait plus voir les souvenirs d'un passer égayer. C'est bien finie, oui ma peine se sèmera.

    Ne plus jamais te faire souffrir

    Ne plus jamais t'approcher

    En se le répétant assez souvent, il espéré trouvais une solution pour qu'elle lui accorde son pardon

    Ma plus belle fleur, ma rose des prés, celle pour qui le monde aurait du s'incliner devant tes yeux.

    On ne pourra plus jamais se voir, ni se parler à cause de moi. Tout est de ma faute, tu était une perle.

    Illuminant mes journée bien plus fort que le soleil et la lune, Je ne peux plus rien faire pour toi et mon âme souiller. Il ne pouvait que souhaité la mort, mais comme lui, elle est mauvaise et farceuse et jamais elle ne viens prendre l’âme du petit géant.

    Encore pour son égoïsme, il n'a jamais rien compris. Enfermer dans sa cachette solitaire il voyait de temps en temps, à travers sa fenêtre, ce que faisait sa petite fourmis dans l'autre monde. Riant souriant, elle ne pensait plus à lui. Elle n'en avait plus besoin de inquiété pour ce monstre. Priant le ciel pour qu'il prenne sa vie à sa place, jamais il ne lui répondit, car encore une fois il ne le faisait que pour se soulager.

    Maintenant condamné a jamais dans sa prison lugubre...

    Le petit géant compris qu'il n'avait jamais eu de sentiment pour sa petite fourmis

    Et c'est avec se regret éternel qu'il attend le pardon, espérant se prendre tout la foudre de la colère de sa petit fourmis, tout les tortures de l'univers pour pouvoir enfin expulser se pue qui remplissait son cœur.

    Petite fourmis, reste pour moi le souvenir de mes jours heureux, pardonne moi, châtie moi...Mais tu sais... tu es toujours la personne la plus importante pour moi...

    Pria-t-il encore et encore...

    Mais ce n'est encore qu'un vœux égoïste de ça part.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 22 Janvier 2014 à 16:40

    whaaaaaaa :3 j'aime beaucoup :D grand bravo ^^ 

    (tu as oublié UN 'e' a fourmi'e' dans les quelques dernières lignes :o xD mais bon ça change rien xD j'adore :3 )

    2
    Mercredi 22 Janvier 2014 à 17:00

    Merci beaucoup, ça me fait plaisir que tu aime. 

    ( .... =W= normal c'est fourmi maintenant et plus fourmie )

    3
    Mercredi 22 Janvier 2014 à 18:22

    :3

     

    haaaaa oki xD 

    4
    Mercredi 22 Janvier 2014 à 18:33

    Désolé... 

    Merci pour l'information. 

    5
    Mercredi 22 Janvier 2014 à 18:45

    mais voyons c'est pas grave D: t'excuse pas >.< 

    xD

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :